Respirez ailleurs

Des fleurs toute l'année...

Il y a 40 ans les fleurs de chez nous ont pratiquement disparu de nos jardins et elles reviennent sur le devant de la scène grâce aux efforts constants consentis par le Conseil général de la Moselle et du Tourisme, qui encouragent les communes, les communautés de communes, les cantons à mettre en œuvre une politique de fleurissement plus authentique et personnalisée.

Ces plantes qu’on appelle «  les fleurs de nos grands-mères » sont très robustes, se transmettent de génération en génération, elles supportent nos fortes gelées mosellanes, peu exigeantes en soins et résistent à nos étés très secs.

L’office du Tourisme communautaire de FREYMING-MERLEBACH souhaite soutenir le Conseil Général dans sa démarche identitaire du fleurissement de la Moselle. C’est pour cette raison que l’identité mosellane continuera a été l’un des principaux critères de sélection pour le concours "Ma communauté de communes fleurie".

 

Dans la catégorie " écoles maternelles et primaires " ont été récompensées pour l'année 2015 

1er prix   -  L'école primaire de Hoste

2ème  - la CLIS de l'école Victor Hugo de Farébersviller

3ème  - L'école maternelle Ste-Barbe de Freyming-Merlebach 

Remonter
Lauréats
2015

Ci dessous les réalisations des nominés 2015 !

Remonter
Nos fleurs
Small_11c9a907d29dd106bea72c8d8fb15b32
L’hellébore ou Rose de Noël

Small_69c6b95776c8baa279b84872b67f558e
L'iris

Cette fleur vous assurera une superbe transition entre le printemps et l’été, avec une floraison durant les mois de mai et juin. Même s’ils semblent bien connus, les iris surprennent toujours par leur diversité, et les variétés sans cesse renouvelées qui arrivent sur le marché. Il y en a pour tous les goûts, mais aussi pour toutes les situations. Les meilleurs iris d’aujourd’hui compensent le caractère fugace par un feuillage attrayant. Pour donner toute satisfaction, les iris doivent être choisis en parallèle avec le terrain qui les recevra. Les iris de terre sèche s’utilisent plutôt le long des bordures ensoleillées. Les iris de terre humide autour des bassins ou dans des zones mouillées du jardin. Plantez les à très faible profondeur en septembre, de préférence dans un sol riche, humide, ensoleillé et bien drainé, en espaçant les rhizomes de 20 cm. Bien arrosé au début et après plus rien car les iris poussent tous seuls. Vous pourrez les diviser quelques années plus tard, pour former de nouvelles touffes.

Small_8ddb7065fc43a88971d0c879e32f49eb
les ancolies

Ce sont des plantes vivaces, rustiques, avec de délicates fleurs bleues ou roses. A l’état sauvage, elles poussent sous les arbres, ce sont les ancolies simples ou à feuillage panaché. Les doubles conviennent mieux aux massifs de fleurs près de la maison. Toutes excellent au pied des rosiers. Elles fleurissent au mois de mai, vivent rarement au-delà de 5 ans mais se pérennisent grâce à leurs abondantes semis spontanés.

Small_fbb4958230a66a24e5846aba24084bf7
Les coeurs de Marie

Cette fleur vivace est à la fois belle et curieuse, de par sa couleurs rose tendre et la forme des corolles en forme de coeur. Elle pousse en touffe au feuillage léger qui s'étoffe chaque année. La variété à fleur rose est la plus répandue. Tandis que celle à fleur blanche est moins rigoureuse. A planter à l'ombre, éviter de la déplacer, elle aurait du mal à reprendre. Elle fleurisse au mois de mai, entre en repos en été et sommeille jusqu'au printemps suivant.

Small_4478be07bc587a329298d5a4cae56781
Hémérocalles ou lys d’un jour

Florifères et faciles à cultiver elles ne connaissent pas encore le succès qu’elles méritent, probablement à cause du trop grand nombre de variétés qui rend leur choix si difficile. Elles forment de splendides bordures, surtout les variétés parfumées et les remontantes qui assurent une longue floraison (dès le mois de juin) si vous prenez soin de supprimer les fleurs fanées. Robustes et rustiques, elles s’accommodent de sols pauvres avec une préférence pour les expositions ensoleillées. La fleur curieuse se compose de pétales enroulés, prolongés d’un éperon et entourés d’un calice de sépales colorés.

Small_06c402934c891a724d0de551294ad42a
Delphinium ou pied d’alouette

Apprécié pour ses grandes hampes bleues, le delphinium est une vivace exigeante, mieux placée dans un jardin bouquetier que dans les massifs, sauf pour les variétés à petites fleurs, plus robuste. Il fleurit en juin et juillet, puis à nouveau en septembre. Le tuteurage est obligatoire pour les variétés géantes, qui donnent de la hauteur dans les massifs où constituent de superbes bouquets. Aussitôt fanées, couper les hampes, au ras du sol.

Small_1d138128846fdf853852ab822efb46e7
Le seringat ou philadelphus

C’est un grand arbuste caduc d’une vitalité débordante, il lui faut beaucoup de soleil et il dégage un parfum de rêve encore plus prononcé le soir. Son principal attrait : ses fleurs blanches. Il pousse dans des sols relativement secs et se multiplie par bouture. On l’utilise en massif ou pour former des haies parfumées qui fleurissent durant les mois de mai et juin.

Small_3d892009bf6682237adb9f8174beed80
Le lilas

On a tous, enfoui dans notre mémoire, un délicieux parfum de lilas, au fond d’une cour d’école ou dans le jardin de notre grand-mère. Les fleurs parfumées, mauves, roses ou blanches, s’épanouissent en avril-mai. Ils acceptent tous les types de sol et une exposition au soleil ou à mi-ombre. Multiplication par bouturage. Les lilas s’utilisent isolés ou en massifs, ils peuvent faire de très belles haies libres.

Small_6b5b31e191bab181427fd61e4692610c
Les campanules

Indissociables des jardins « de curé », les campanules ont un bon air enfant confirmé par leur culture facile. Les petites campanules forment des bordures, ou se marient aux rosiers bas. Ils apprécient les cailloux, les pierres et le plein soleil. Rasez-les dès la fanaison. Les moyennes se marient aux rosiers, buissons ou arbustifs. Les plus hautes se placent plutôt à l’arrière des massifs, avec des arbustes ou des grandes graminées. Ne pas oublier de supprimer les clochettes fanées.

Small_5ae78ca462686929d9922e58bef1510c
La pivoine

Ce sont de magnifiques fleurs qui, une fois plantées, ne vous demanderont presque plus d’entretien et qui chaque année seront plus belles. Elles sont même réputées pour survivre à celui qui les a plantées ! Il en existe de toutes les couleurs, sans parler de leur parfum qui, en bouquet vous enivrera de fraîcheur. Sachez qu’il existe des pivoines arbustives, formant de petits arbustes d’un mètre environ, et des pivoines herbacées. Ces dernières disparaissent chaque hiver pour réapparaître au printemps suivant (floraison en juin). C’est l’une des fleurs emblématiques de nos jardins, d’ailleurs il existe une pivoine appelée « la Moselle » en l'honneur de notre département, que l’on trouve à Laquenexy. Cette pivoine est arbustive et possède un ravissant feuillage bronze. Ses grosses fleurs sont d’un rose superbe et ne se couchent pas après une forte pluie.

Small_2ad9773466049e6b55a2cc97f6673299
Les roses trémières

Le saviez-vous : la rose trémière contient des matières colorantes et fut autrefois utilisées pour teindre les tissus en violet. Elle fleurit abondamment à partir de juin, puis durant tout l'été, il existe des variétés simple ou double. Cette fleur est idéale en arrière plan d’un massif, ou le long d’un mur. N’oubliez pas de la tuteurer. Elle est souvent atteinte de rouille, le seul moyen efficace d'y remeédier et de faut couper les feuilles en contact avec le sol. Attention il n’y a pas de fleurs la première année. Sur la photo regardez l’harmonie de couleurs de cette rose trémière avec une clématite bleue

Small_ec9cbbeda0c3f77d7a5429e237149089
La valériane

Plante vivace, très facile à vivre, dont la floraison est quasiment ininterrompue à la belle saison. Couper la partie fleurie vers le milieu du mois de juillet pour une 2ème floraison. Elle se contente de peu de place et en enlevant les fleurs fanées, vous faciliterez la floraison.

Small_421023a4ed158d02b99511607836978f
Le lupin

Même s’il fait parties des « cinq vivaces » les plus connues, il ne l’est pas tout à fait et se comporte parfois comme une bisannuelle. Mais qui pourrait se passer de ses magnifiques épis ? En effet, il forme de belles bordures le long du potager, où l’on peut s’amuser à sélectionner ses colories variés et à les cueillir pour les bouquets dès le mois de juin. La plante devient de plus en plus belle chaque année. Couper les tiges défleuries au ras du sol, sauf si vous désirez récolter des graines.

Small_e59ce1c70667f80f34a45c749c260ddd
Le rudbékia

Ce sont de belles marguerites jaunes au cœur noir, on dit que ce sont les vivaces les plus florifères. Faciles et généreuses, elles se marient bien aux graminées et mettent en relief les asters et les anémones d’automne. On les cultive en plein soleil, les tiges sèchent sur place et restent décoratives l’hiver. Selon les hauteurs, les rudbeckias forment de belles nappes de fleurs, au devant, au milieu, ou au fond des massifs. C’est la plante idéale pour les prairies fleuries et les espaces peu soignés. Il existe également l’échinacéa c’est « le rudbeckia pourpre ». Composé de marguerites aux pétales framboise foncés, plus au moins retombant. Il aime le soleil, terre ordinaire, « 80 cm de hauteur » Excellente plante très appréciée pour sa longue floraison. Elle peut vivre et fleurir à la même place de nombreuses années sans demander aucun soin. Les premières fleurs s’épanouissent au début du mois d’août jusqu'à mi-octobre. Elle résiste bien au froid.

Small_d3fd6bb72d4696472123f76759aca6e7
Les euphorbes

Ces plantes grasses, pour la plupart tout à fait rustiques, connaissent aujourd’hui un fort regain d’intérêt car elles restent longtemps attrayantes, tout en exigeant aucun soin. Floraisons surprenantes, feuillage décoratif qui parfois flamboient jusqu’en automne ou durent tout l’hiver.Robustes elles acceptent les conditions les pus délicates, se développent bien et offrent un « spectacle des 4 saisons ». Elles s'inscrivent dans la continuité des saisons grâce aux feuillages souvent persistants. N’oubliez pas ; il faut laisser les tiges florales sécher sur pied car elles sont la plupart du temps très décoratives en hiver.

Small_24f0641bb9c6e410882160b11b3c795b
Les sédums

Ce sont des plantes grasses, vivaces et rustiques, très appréciées pour leur forme et leur floraison tardive (septembre-octobre). Ils produisent un feuillage vert tendre, attrayant, bien longtemps avant la floraison. Les petits sédums forment de superbes bordures, de petits tapis couvre sols ou meublent les petits espaces entre des dalles, pierres plates, ou à la surface des grands pots. Les sedums moyens constituent des bordures plus hautes ou le 1er plan des massifs. Les grands sédums forment des touffes régulières qui rythment les bordures, remplacent 1 buis à l’angle d’un massif ou en pot. Ils sont très décoratifs, en hiver, lors des gelés.

Small_2a90c9fc290fa52a933ebe2f8c914af3
Les hortensias

Ces arbustes très populaires, fleurissent au mois de juillet, en grosses boules rose, bleu ou blanche. Ils sont précieux pour décorer les endroits ombragés. La couleurs des fleurs dépend de la nature des sols, seule la terre acide donne cette belle couleur bleue. Si la terre est calcaire elles redeviennent rose. Inutile de déverser des produits "bleuissant" car on ne change pas facilement la nature du sol. Petits conseils : laisser un tapis de feuille morte, de tontes, de déchets végétaux qui nourrira et protègera le pied de la chaleur en gardant l’humidité. Cet arbuste aime la fraîcheur. Pour la taille, attendez le printemps pour couper les fleurs fanées qui protègeront ainsi du gel les boutons floraux en formation. Pour le sol évitez les mélanges de terre de bruyère trop pauvre et préférez un mélange de terre argileuse, tourbes et compost.

Small_0971e08c661e5854028c5186bb04c9ab
Les phlox

Venus d’Amérique du Nord il y a plus de 200 ans, les phlox sont devenus indissociables des jardins de nos « grands-mères » où les espèces basses formaient de belles bordures en avril et les plus hautes une réserve inépuisable de fleurs à bouquets en août. Aujourd’hui l’amateur de phlox peut en profiter sans discontinuité d’avril à octobre. Les phlox à floraison printanière constituent de belles bordures, ou pour les plus vigoureux de jolis couvre sols en sous bois. Les phlox à floraison estivale assurent la base des floraisons des massifs d’été et sont tous d’excellentes fleurs à couper ATTENTION : les « grands » phlox d’été souffrent de nématodes, des vers microscopiques qui provoquent l’éclatement de la base des tiges et leur dépérissement.

Small_d95c9271c5c514e3df42e2325b6857f4
Les asters

Ces fleurs populaires colorent le jardin d’avril aux gelées. Les variétés automnales sont les plus répandues. Idéales dans les jardins naturels et sans soucis. Plantation au soleil ou à mi-ombre, terre fraîche et riche en humus. Se mélangent facilement aux arbustes, graminées et autres vivaces robustes. Diviser seulement si nécessaire.

Small_e8d54c5d500d4f9a22a9a2fb74b52f84
La gaillarde

C’est une plante vivace, rustique, cultivée comme annuelle. Le jaune domine, elle aime la bonne terre du jardin et on prolonge la vitalité de la plante en coupant les fleurs fanées. Les fleurs rouges et jaunes s’épanouissent dès le mois de juin. Elles sont suivies de fruits aux poils soyeux qui contiennent des graines. Les feuilles sont d’un gris argenté et lancéolées. La gaillarde aime le soleil et un sol parfaitement drainé. Elles sont essentielles dans un jardin de curé et sont d’excellentes fleurs à couper.